Tout ce projet, ça fait autrement travailler mon cerveau

«Nous commençons une nouvelle série d’années 20, espoir en gare, à quand le bon départ ? C’est difficile. Réintégrer une situation d’emploi, d’entreprise, en parler, les réunions, …Cela me touche, malgré moi : souffrances et souvenirs pénibles, échecs d’orientations, pénibilité du milieu du travail, … Tout ce projet, ça fait autrement travailler mon cerveau, voir du monde, être actif.

Je doute quand même de l’espoir porté par cette création possible… Je reste méfiant vis à vis du projet dans un cadre aussi ultra droite libéral. En conclusion, je dirais que j’aime être de la partie, de l’équipe, mais que je reste méfiant.

Hervé – Clelles